Archive for the 'Associations' Category

Incendie fatidique au Néolithique entre Aspelt et Hassel

uespelt2

En date du 10 octobre 2014, Madame Anne Hauzeur, docteur en Archéologie des Universités de Liège et de Strasbourg, a présenté dans les locaux de l’ancienne Mairie de Frisange une conférence sur les prospections et fouilles organisées en 2012 et 2013 par le CNRA, en collaboration avec la conférencière, sur le site du Huesefeld/Plätz, à cheval sur le territoire des localités d’Aspelt et de Hassel.

Ce sont les Amis de l’Histoire de la Commune de Frisange ensemble avec la Société Préhistorique Luxembourgeoise qui ont eu le plaisir d‘inviter à cette conférence et qui ont pu se réjouir de l’écho positif trouvé tant auprès de l’Administration Communale qu‘au sein de leurs membres respectifs, sans parler de l‘auditoire nombreux et très intéressé.

Veuillez trouver le rapport de cette conférence intéressante en cliquant ici.

Publicités

Neuerscheinung « Bartringer Amerika Auswanderung »

Bartringer Amerika

Die europäische Migrationswelle nach Amerika hat
auch Luxemburg über die Maßen betroffen. Je nach
Autor sind 72.000 bzw. 81.000 Luxemburger in der Zeit von 1841 bis 1891 ausgewandert.

Diese Auswanderung hat die demografische Entwicklung Luxemburgs im 19. Jahrhundert entscheidend geprägt und so ist es nicht verwunderlich, dass auch viele Bartringer, von Not getrieben oder aus anderen Beweggründen, in die
Neue Welt gezogen sind, um dort ihr Glück zu suchen.

Nach einer Einführung zu Ursachen und zum Ablauf der Auswanderung schildert der Autor Jean Ensch in seinem Werk die nach Familiennamen gegliederten Einzelschicksale der über 235 Bartringer die Luxemburg in Richtung Amerika verließen.

Alphabetische Verzeichnisse im Anhang der Monographie (Personen, Ortschaften, Bartringer Hausnamen, Auswandererschiffe und chronologische Auswanderungsfolge) ermöglichen eine gezielte Suche.

 Weiter lesen

D’Musel kënnt! Dat neit Buch vun de Réimecher Geschichtfrënn

Buchdeckel

D’Musel kënnt! Fir vill Awunner am ënneschten Deel vu Réimech bedeit dëst, datt si mussen de Keller an de Rez-de-Chaussé raumen fir dem Waasser Plaz ze maachen, dat just Zerstéirung an Dreck hannerléisst.

D’Réimecher Geschichtsfrënn bidden an hirem Buch eng chronologesch Oplëschtung vun den Héichwaasser, déi säit dem 13. Jorhonnert bis haut d’Stad Réimech an dat ganzt Ufergebitt vun der Musel iwwerschwemmt hunn.

 

Mat ville Bild- an Textdokumenter weise si, wéi d’Mënsche sech géint d’Waasser wieren, iwwer Bestriewunge vun der Franséischer Regierung en Damm laanscht d’Musel ze bauen, bis hinn zu de modernen Technologien déi haut agesat ginn fir d’Héichwaasser besser virauszesoen an esou de Schued ze begrenzen.

D’Buch, wat op däitsch an op franséisch geschriwwen ass, ka bestallt ginn duerch eng Iwwerweisung vun 42€ op de Kont vun de Réimecher Geschichtsfrënn.

Hei klicken fir bei de Bestellformulär ze kommen

 

De Péiter vun Uespelt

Wie wëll mech, de Péiter vun Uespelt, begéinen?

Jo, begéine kënnt dir mech, de Péiter vun Uespelt, alleguerten e Samschdeg
de 7. Dezember 2013, tëschent 16 an 18 Auer, natierlech zu Uespelt, bei
de Geschichtsfrënn an dem Centre Polyvalent an der Schoulstrooss. Lire la suite ‘De Péiter vun Uespelt’

L’U.L.H.P. – lauréat du prix du BENEVOLAT 2012

« Le Prix du Mérite du Bénévolat, l’une des plus hautes distinctions gouvernementales en matière d’action bénévole, vise à reconnaître un projet spécifique soumis par des a.s.b.l., des ONG ou des fondations établies au Luxembourg et qui présentent des stratégies et des moyens exemplaires afin d’encadrer et de soutenir le bénévolat et les bénévoles. » C’est dans ces termes que Madame Marie-Josée Jacobs, Ministre de la Famille et de l’Intégration définit le prix.

La demande introduite par l’U.L.H.P-Fondation Linster-Weydert décrit ses objectifs : « Organisation faîtière des associations s’occupant de l’histoire et du patrimoine/ Création d’une Maison de l’Histoire et du Souvenir. » A la question. « A quels besoins ou à quels défis de la société/ de la population répond l’association», nous répliquons: « Mise en œuvre d’une organisation faîtière des associations s’occupant de l’histoire nationale, régionale, locale, du patrimoine et du folklore, constitution d’une représentativité nationale, réalisation d’une Maison de l’Histoire et du Souvenir qui concrétisera ces vues et stimulera l’intérêt d’un large public pour ces idées. »

La remise des prix eut lieu le jeudi, 13 décembre à 11 heures dans les locaux du Ministère de la Famille devant une coulisse d’approximativement quatre vingt bénévoles. Dans son allocution de bienvenue, Madame la Ministre souligna l’importance du bénévolat et situa sa place dans la société. Puis, ce fut le tour de Monsieur Henri Ahlborn, président du jury, d’expliquer les mécanismes du choix des lauréats. Madame la Ministre remit le diplôme destiné à l’U.L.H.P-Fondation Linster-Weydert à Monsieur Guy Pauly et à Madame Claudine Becker. Elle demanda ensuite aux représentants des trois associations lauréates de présenter leur organisation, leur fonctionnement, leur but et leurs réalisations.

Le docteur Joseph Mersch dressa le bilan de l’U.L.H.P.-Fondation Linster-Weydert. Partant du patrimoine de la Fondation, la ferme, les alentours, la collection archéologique Aloyse Linster et le « Hellenger Bunker », il décrivit les apports très nombreux en mobilier, en livres, en collections archéologiques, littéraires et artistiques. Une enseignante du Lycée Technique Agricole a consacré sa thèse à l’aménagement du Jardin Charlemagne, 18 arbres fruitiers déjà connus au seizième siècle, ont été plantés, enfin les grandes lignes de l’aménagement du domaine furent tracées.

De toute évidence, il fallait en venir aux plus de 9.000 heures de bénévolat consacrées aux travaux dans l’intérêt de la l’U.L.H.P. et de la Fondation. Ce qui caractérise l’ensemble des activités est la grande diversité, mais surtout l’engagement, l’application des bénévoles, leurs connaissances techniques, leur adresse, parfois un bagage scientifique solide est requis en vue des analyses archéologiques et littéraires.

Le bilan des travaux est très vaste et diversifié : travaux administratifs, rédactionnels pour les « Actualités Historiques » et des publications dans des journaux et revues, analyse des collections archéologiques et littéraires, mise en état de l’infrastructure des bâtiments, préparation des lieux en attendant leur réaménagement, entretien des alentours.

Une entreprise de cette envergure ne peut se passer de la collaboration avec d’autres associations et des instances gouvernementales et communales.

Le conférencier rappelle une table-ronde à l’Athénée, au cours de laquelle le regretté Mill Majerus produisit des données surprenantes : un Luxembourgeois sur quatre consacre une partie de son temps libre au bénévolat, les réalisations bénévoles participent au P.I.B. à un niveau comparable à une grande entreprise comme Arcelor.

Le diplôme trouvera une place d’honneur dans la Maison de l’Histoire et du Souvenir.


Catégories

RSS Plurio.net

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
Publicités